From 5 to 9 : une comédie romantique qui fait son office

Un peu fleur bleue, je suis toujours à la recherche du nouveau Buzzer Beat ou Rich Man Poor Woman. Un drama mignon qui saura rire et m’attendrir sans être trop niais. Ai-je trouvé ce que je cherchais avec From 5 to 9 (5 ji Kara 9 ji Made) ?

Le pitch

Junko est une jeune prof d’anglais dynamique qui ne rêve que d’une chose : partir vivre à New York. Sa vie prend un tournant inattendu lorsque, durant une cérémonie funéraire, elle renverse l’urne cinéraire sur le bonze.
Quelques jours plus tard, elle découvre que sa famille et le chef du temple ont organisé un omiai à son insu avec le moine. Discipliné, ce dernier est bien décidé à prendre la jeune femme pour épouse. Junko devient alors la cible d’une parade amoureuse étonnante et obstinée dont elle se serait bien passée…

From Five To Nine vostfr

Je ne voulais pas le regarder. Non, vraiment. La prestation décevante de Yamapi dans Summer Nude m’avait fâchée avec ses dramas et j’avais arrêté de suivre son actualité. Mais bon, Yamapi reste Yamapi  (c’est sentimental) et, après avoir entendu beaucoup de bien sur ce From 5 to 9, j’ai décidé de lui redonner une chance. De plus, il donne la réplique à Satomi Ishihara, découverte et appréciée dans Rich man Poor Woman. Je pouvais bien faire un petit effort.

Hé bien j’aurais eu tort de ne pas changer d’avis ! J’ai accroché au drama dès le premier épisode, principalement grâce à Ishihara. Si, comme moi, vous ne l’avez vue que dans RMPW, vous ne serez pas dépaysé. Elle a sensiblement le même rôle, celui d’une fille hyper-dynamique qui parle vite, fort et qui a toujours le sourire aux lèvres.
From 5 to 9 est une vraie comédie romantique. Le décalage entre la pétillante et pleine de vie Junko et le discret et pieux Takane, qui contrôle chacune de ses émotions (un personnage sûrement facile à interpréter pour Yamapi, dont les talents d’acteur sont quand même très limités) ajoute une vraie dimension humoristique à la série. J’ai personnellement beaucoup ri, tant devant la maladresse de la jeune femme que devant l’attitude parfois étrange de Takane. Bien qu’il fonde d’amour pour elle, il tente de garder la maîtrise de lui-même en toutes circonstances.

Mignon, drôle… mais sexiste

Cependant, la façon dont Junko est considérée m’a un peu gênée. Je pense notamment à ses parents, qui la piègent pour qu’elle se marie, à Takane, qui la considère comme sa femme alors qu’elle le repousse sans cesse, et à Satoshi, qui estime que Junko lui appartient alors même qu’il ne s’est jamais déclaré. Comme Koizora dans une moindre mesure, les sentiments et les projets de Junko ne sont pas respectés. Personne ne lui demande ce qu’elle veut. Pire, personne ne l’écoute lorsqu’elle exprime son désaccord. Alors certes, c’est une comédie romantique, c’est mignon, tout ça tout ça, mais j’ai un peu tiqué. Junko est une femme dynamique qui rêve d’indépendance et qui se retrouve piégée par la société : à 29 ans, elle doit se hâter de se marier et de fonder une famille ! Je suis consciente que c’est une idée encore assez répandue au Japon mais c’est un peu dur à concevoir de mon point de vue (d’autant plus qu’à 30 ans, je n’envisage ni de me marier, ni d’avoir des enfants, bien que je sois en couple depuis plusieurs années).

Enfin, la morale du drama est un tantinet douteuse, puisque globalement « si une fille ne veut pas de vous, harcelez-la jour et nuit et elle finira par tomber dans vos bras ».

5 to 9 vostfr

Dans les premiers temps, Junko n’est pas franchement à son aise…

Bref, on dira que je prends les choses un peu trop sérieusement mais il fallait que je relève ce point. From 5 to 9 reste tout de même une jolie histoire, drôle et romantique, sur deux personnes qui n’ont rien en commun mais que l’amour va réunir contre vents et marées. (Je pense que personne ne va se sentir spoilé car c’était plus qu’évident).

Comme pour les dramas de ce genre, la fin est hyper-convenue… mais elle ne déçoit pas ! From 5 to 9 nous offre exactement ce qu’on attend et on ne va pas s’en plaindre. Certes, il reste en-dessous de Buzzer Beat (toujours mon number one en matière de comédie romantique) et Rich One Poor Woman, mais j’ai tout de même passé un excellent moment. En résumé, si vous avez envie d’un drama léger, mignon et plein d’humour, n’hésitez plus, From 5 to 9 est pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *