Pénétrez dans le Darkest Dungeon…

Il est enfin là ! Après un an d’early access, Red Hook Studios vient de sortir la version finale de Darkest Dungeon.

Dans ce RPG / dungeon crawler, vous menez une équipe de quatre mercenaires à travers des donjons remplis de trésors et de pièges. L’originalité du titre réside dans le fait que vous devrez prendre en compte le stress et la personnalité des membres de votre équipe pour vous en sortir. Plus un personnage est stressé, plus il est imprévisible et ingérable. Le souci, c’est que les situations stressantes sont multiples : la pénombre, les monstres surgissant de nulle part, les pièges, les blessures… L’état mental d’un perso influe également sur le psychisme de ses camarades. Autrement dit, plus votre équipe est stressée, plus elle est stressante. Un personnage qui craque sous la pression a de très fortes chances d’entraîner ses co-équipiers dans sa chute. Il se peut même qu’un combattant refuse d’attaquer si son niveau d’angoisse est trop élevé ! Autant dire que vous allez vous arracher les cheveux plus d’une fois, surtout lorsque la santé de vos persos est dangereusement basse.
Dans de rares cas, un combattant ultra-stressé se sentira pousser des ailes et gagnera un bonus. Mais ne comptez pas trop dessus, cela reste exceptionnel.

Chaque individu possède des caractéristiques positives ou négatives qui lui confèrent des bonus ou des malus. Par exemple, il sera moins résistant aux saignements s’il est anémié. S’il est robuste, il supportera mieux la maladie. Les cleptomanes voleront des trésors sous votre nez ou ouvriront des coffres maudits sans que vous leur ayez demandé quoi que ce soit. A l’issue de chaque expédition, votre équipe gagnera de nouveaux traits, histoire de compliquer encore les choses.

Le jeu est difficile, et encore… il a été simplifié par les développeurs. Il y a quelques mois, un haut niveau de stress faisait mourir vos personnages d’une crise cardiaque. Beaucoup de joueurs n’ont pas apprécié l’ajout, trouvant la difficulté déjà suffisamment élevée. La possibilité de mourir par crise cardiaque est donc devenu une option désactivable.

Au fil de votre aventure, les donjons deviendront de plus en plus exigeants. Avant chaque expédition, vous devrez choisir votre équipement soigneusement : nourriture, torches, antidotes, pelles… A vous de bien gérer votre stuff pour remplir votre objectif et sortir du donjon sans encombres.

Ah, au fait, le jeu est un rogue-like. Les personnages tués sont morts définitivement et les niveaux sont générés aléatoirement. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *