Monsters : l’homme qui sait tout, voit tout et entend tout

Heihachi Hiratsuka (Shingo Katori) est un inspecteur assez original. Désinvolte, il ne suit pas les règles et ses méthodes sont assez discutables. Cette attitude lui a valu d’être surveillé de près par ses supérieurs, qui vont lui imposer de faire équipe avec un jeune inspecteur débutant, Kosuke Saionji (Tomohisa Yamashita). En effet, ils sont persuadés qu’Hiratsuka a des liens troubles avec les criminels qu’il pourchasse. Saionji aura donc pour mission de rester à ses côtés à chaque instant, pour prouver ses actions malhonnêtes. Si actions malhonnêtes il y a…

Un « Mentalist » à la japonaise ?

Aussi indiscipliné qu’il soit, Hitasuka a un énorme talent : sa perspicacité. Rien n’échappe à son esprit vif, ce qui lui a permis de résoudre de nombreuses enquêtes jusqu’à présent. Secondé par le poli et naïf Saionji, il n’hésite pas à malmener les suspects pour les pousser à commettre des erreurs. Un caractère qui tranche nettement avec celui de son apprenti, qui tente en permanence de désamorcer les conflits. Souvent en vain.

Le drama est constitué de 8 enquêtes, une par épisode, se déroulant dans un cadre chaque fois différent. Il n’y pas particulièrement de liens entre les épisodes ; il est donc tout à fait possible de regarder une affaire sans avoir vu les précédentes. Chaque enquête suit le même schéma : un crime est commis et plusieurs personnages sont suspects. Hiratsuka accumule les indices puis, en fin d’épisode, révèle qui est le coupable et comment il en est arrivé à cette conclusion. La solution repose en général sur des petits détails : un mot, une attitude, un objet… A vous de voir si vous êtes aussi observateur que notre protagoniste.

monsters

La forme sans le fond

Appréciant beaucoup Tomohisa Yamashita, j’attendais son nouveau drama avec pas mal d’impatience. Le résultat m’a finalement un peu déçue.

Monsters n’est pas une mauvaise série… Mais il lui manque quelque chose pour en être une bonne. Certes, le duo Hiratsuka-Saionji est intéressant ; il est assez drôle de voir Saionji constamment mis en difficulté par Hiratsuka. Le jeune inspecteur est peu expérimenté mais très enthousiaste, et Heihachi en profite largement.
Il est également captivant de découvrir le coupable à travers les explications d’Hiratsuka. On se rend compte que l’on avait la solution sous les yeux depuis longtemps et qu’elle nous avait totalement échappé.

monsters_01

Malheureusement, la série s’essouffle rapidement. Chaque épisode est construit de la même manière et, hormis pour le premier épisode (un peu long), le nombre de suspects est très réduit. Bien qu’on apprécie toujours d’obtenir la clé de l’énigme à la fin, le coupable est souvent évident.

Monsters manque également de background : il n’y a quasiment aucun lien entre les 8 épisodes, ce qui ne nous pousse pas à regarder la suite. Lorsque le drama s’achève, on ne sait presque rien des 2 protagonistes.

La fin est un peu prévisible et pourrait parfaitement lancer une saison 2… Sauf qu’au vu des audiences très médiocres du drama, ce n’est pas du tout envisageable. En effet, celles-ci n’ont cessé de baisser et le 7ème épisode n’a regroupé que 8% des téléspectateurs. C’est dommage pour cette série qui était prometteuse.

Comme il n’y a pas de générique de fin et pas vraiment d’opening, voici le clip de « The Monsters », la bande originale du drama, par Tomohisa Yamashita et Shingo Katori…

  • Ma note : 6.5/10
  • Format : 8 épisodes de 45 minutes
  • Année : 2012

One thought on “Monsters : l’homme qui sait tout, voit tout et entend tout

  1. Je vien de le terminer et j’ai beaucoup aimée ce drama surtout Hitasuka avec ces  » sonomama sonomama  » XD .Mais c’est vrai que l’on apprend pas grand chose sur les 2 perso principaux .. j’aurai aimée voir une saison 2. Enfin on peu être un jour ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *